Revisiter pour résister : Histoires du mouvement

Lundi, Novembre 6, 2017
 
La mémoire, c’est faire de la résistance. Quand votre histoire est passée sous silence ou contestée, il est alors essentiel de se souvenir de la vérité. Et le fait de rassembler nos expériences nous permet en plus de revenir sur les leçons apprises. Pour les 16 Jours d’activisme contre la violence basée sur le genre (du 25 novembre au 10 décembre), Réapproprie-toi la technologie ! veut revenir sur le passé (et l’avenir) du mouvement qui lutte pour mettre fin à la violence basée sur le genre, dans le but de numériser notre mémoire pour la préserver et pouvoir examiner les expériences qui pourraient s’avérer utiles aujourd’hui et à l’avenir.
 
En 1993 les Nations Unies ont adopté la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes, reconnaissant ainsi le droit des femmes à vivre sans violence ; deux ans plus tard le Programme d’action de Beijing a recommandé des actions en ce sens de la part des États, de la société civile et du secteur privé. Dans le monde entier les femmes s’organisent depuis des dizaines d’années pour réclamer la fin de la violence basée sur le genre, que ce soit dans les rues ou les serveurs internet, dans les groupes de sensibilisation ou par hashtag, de Réapproprie-toi la nuit à Réapproprie-toi la technologie !
 
Racontons l’évolution de ces mouvements qui ont provoqué cette volonté mondiale de changement. Quelles ont été les origines de votre mouvement ? Quels faits sont encore absents de la version dominante de notre histoire ? Quel rôle ont joué les technologies ? Quelles expériences des années 1990 nous seraient utiles à l’époque actuelle ?
 
Envoyez-nous les manifestations les plus audacieuses, les déclarations les plus efficaces, les actes de solidarité les plus courageux. Faites connaître les manières d’agir les plus créatives. Dites haut et fort quels artistes, quels activistes et quels inconnus vous ont influencées. Ceci est votre mouvement ! Apprenez à mieux connaître votre histoire féministe et célébrez notre pouvoir collectif alors que notre résistance continue.
 
Agissez !
 
1. Entretenez-le !
 
Aidez-nous à construire un Musée des Mouvements où seront exposées les ressources dont le mouvement s’est servi pour mettre fin à la violence basée sur le genre. Puisez dans l’histoire de votre communauté, les artefacts que vous avez à partager, que ce soient des prospectus anciens ou récents, des tee-shirts, des badges, des vidéos, des dessins, des programmes de radio, des podcasts, des fanzines, des essais ou encore des messages de blogue. Pour envoyer vos documents, vous avez deux possibilités :
  • Téléchargez les fichiers multimédia sur https://vrr.im/09cb accompagnés d’un texte, d’un document ODT ou Word comportant les informations suivantes : le nom du dossier multimédia, sa date de création, le nom du créateur (optionnel), le pays et un court descriptif.
  • Twittez les liens vers vos documents avec #FeministMemory.

2. Passez-le à la loupe !
 
Au travail de quelles personnes devrait-on donner plus de visibilité ? Quelles sont les stratégies d’organisation les plus créatives que vous ayez vues ? Quel mode d’engagement avez-vous adopté pour promouvoir une politique de protection en matière de violence basée sur le genre ? Nous cherchons à établir le dialogue sur ces questions parmi les activistes de différents pays. Partagez vos expériences sur https://www.takebackthetech.net/fr quand il fonctionnera en direct et prenez part à la conversation de deux manières :
  • Faites part de vos souvenirs, idées et questions sur Twitter avec #FeministMemory.
  • Interrogez une personne de votre mouvement et envoyez ce que vous avez appris sur le média de votre choix. Twittez un lien avec #FeministMemory ou demandez à sara.baker@apcwomen.org de le publier sur notre site.
3. Libérez-le !
 
Comment faire pour renforcer notre savoir collectif ? Quels outils technologiques offrent des possibilités de résistance plus fortes, plus ouvertes ? Participez à notre discussion sur Twitter (en anglais) sur Whose Knowledge ? (À qui sont ces connaissances ?) sur l’utilisation des technologies dans le partage du savoir féministe et la résistance à l’ère du numérique le 7 décembre à 17h UTC en suivant #FeministMemory. (In English.) 

4. Donnez-lui une orientation résolument féministe ! 
 
Quelle est votre définition de la formation d’un mouvement féministe à l’ère du numérique ? Nous relançons actuellement le site des Principes Féministes de l’Internet (PFI), et nous vous tiendrons au courant des actions autour des PFI, que vous pourrez suivre avec #feministinternet.
 
Revendiquez votre histoire dans le mouvement. Enrichissez votre vision des choses pour continuer à bâtir un avenir féministe. Revisitez pour résister et … Réapproprie-toi la technologie !