Images transférées sur Whatsapp : En faire des « bon matin » féministes!

Author: 
Florie Dumas-Kemp

Une marguerite sur un fond pastel, un coucher de soleil dans un décor enchanté, des fleurs, des tasses de café… Si vous utilisez Whatsapp, vous les avez probablement souvent reçues : ces images transférées avec un « Bon matin! ». Fort possible que ces messages circulent abondamment dans vos groupes familiaux Whatsapp, que vous les transférez vous-même ou que vous soyez fatigué-e de les voir tous les jours. Apparemment, ces messages sont si populaires à travers le monde que les recherches Google pour des images disant « Bon matin » (Good morning) ont décuplé en cinq ans. Selon une étude de 2018, en Inde, ces messages Whatsapp sont tellement prolifiques qu'un smartphone sur trois manque de stockage chaque jour à cause d'eux. C'est ce que nous avons appris, et d'autres choses encore, grâce à Smita au cours de notre Cercle d'apprentissage féministe de Réapproprie-toi la technologie!.

Comment peut-on faire de ces images matinales un espace d’expression féministe?

Le 23 septembre dernier, nous avons eu la chance d’explorer cette idée à travers notre Cercle d’apprentissage féministe sur les « Feminist Forwards ». Le tout fût possible grâce à notre généreuse formatrice Smita Vanniyar de chez Point of View (PoV), une organisation indienne qui travaille sur les enjeux à l’intersection du genre, de la sexualité et de la technologie.

Plusieurs participantes ont exprimé qu’elles recevaient beaucoup de ces messages, et elles ont même partagé des trucs pour les éviter. Certaines désactivaient l’option d’auto-téléchargement sur Whatsapp, d’autres changeaient leurs numéros de téléphone ou quittaient tout simplement leurs groupes familiaux sur l’application.

Comment ces messages Whatsapp peuvent-ils être un enjeu féministe? Comme l’a souligné Smita, il y a un écart entre les genres quant à l’accès aux téléphones cellulaires et à leur utilisation. En fait, qui crée ces images transférées? Qui a accès aux outils et savoirs pour les créer?

PoV a remarqué une tendance récurrente dans ses ateliers : les femmes et les personnes de la diversité de genre exprimaient souvent qu’iels avaient tendance à être dans une position silencieuse ou d’observation dans leurs groupes Whatsapp. PoV a créé l’atelier « Feminist Fowards » parce que les groupes de défense de droits des femmes demandaient des façons d’exprimer leurs opinions et de créer du contenu qui raconterait leurs propres histoires. Les femmes ont généralement moins accès aux téléphones portables et elles peuvent vivre une honte face à la technologie : « Elles ont peur d’essayer de nouvelles choses, de peur qu’on les ridiculise » racontait Smita. Elle mentionnait également le privilège masculin qui peut venir avec la technologie : ils peuvent se permettre de faire des erreurs avec la technologie.

Bref, même si nous voulons éviter ces messages Whatsapp redondants, nous avons pu apprendre à les transformer en petits bijoux féministes grâce à ce cercle d’apprentissage féministe.

Un outil facile à explorer

Nous avons appris à utiliser un outil gratuit, mais qui n’est pas une logiciel libre: Canva. Smita l’a fortement recommandé. Premièrement, il est possible de l’utiliser directement sur nos téléphones. C’est une bonne chose puisque une grande partie de la population mondiale accède à internet grâce à leur téléphone et non par des ordinateurs portables. De plus, elle trouve que Canva est un outil flexible et facile d’utilisation avec des modèles adaptés à chaque plateforme. De cette manière, les gens ne se découragent pas avec les questions techniques. On peut utiliser Canva pour créer des messages Whatsapp, des infographies, des campagnes pour nos réseaux sociaux, etc.

Voici quelques trucs pour nous permettre de créer des visuels pour Whatsapp ou d’autres plateformes.

Avant d’utiliser l’outil, nous devons nous demander : Qu’est-ce qu’on veut dire? Quel est notre message? Est-ce qu’on veut créer une image pour notre groupe de discussion familiale? Ou veut-on créer une campagne féministe sur Twitter? Comme le font les cinéastes, avec des scénarios et storyboards, on peut faire quelques croquis de ce qu’on veut créer.

Puis, lorsqu’on connaît notre message et sur quelle plateforme on souhaite le diffuser, nous pouvons penser aux questions visuelles. Lorsqu’on choisit une image, on doit en trouver une une qui attire notre œil naturellement. Lorsqu’une image est colorée, les gens sur Whatsapp risquent plus de vouloir la télécharger, même si on ne voit qu’un aperçu flou. C’est aussi important d’en choisir une qui a de l’espace pour du texte.

Lorsqu’on crée notre visuel, on peut utiliser les modèles de Canva ou commencer à partir de rien. Lorsqu’on part de rien, il faut sélectionner le bon format selon la plateforme web qu’on souhaite utiliser. C’est très amusant de jouer avec les modèles et c’est toujours possible de changer les images qui y sont proposées.

Il ne faut pas écrire trop de choses dans notre design, il vaut mieux trouver un texte court et accrocheur. Il faut aussi penser à notre choix de polices d’écriture : elles doivent être facile à lire et la couleur devrait être visible. Une police d’écriture en dit beaucoup sur notre message : elle peut inspirer une esthétique techno, elle peut sembler ludique, etc. C’est aussi possible de jouer avec la transparence de l’image pour augmenter le contraste et ainsi rendre votre texte plus visible.

Finalement, lorsqu’on exporte nos images, nous avons quelques options. Il est possible de publier directement sur la plateforme souhaitée (Facebook, Twitter, etc) ou de les télécharger. Le format PNG est de meilleure qualité, mais également plus lourd, ce qui prendra plus de stockage sur votre téléphone. Pour Whatsapp, c’est bien d’utiliser JPEG, qui est un format plus léger. Le format PDF est bien utile pour exporter des présentations.

À vous de jouer

Lorsqu’on joue avec Canva ou d’autres outils gratuits mentionnés plus bas, on peut faire tellement de choses. On peut créer des infographies sur des enjeux de justice sociale, des memes pour partager un rire féministe ou encore des images féministes qui dérangent nos conversations familiales sur Whatsapp!

Vous pouvez regarder la vidéo and consulter les notes de ce Cercle d'apprentissage féministe (en anglais).


Quelques exemples

Un gif pour célébrer le pronom neutre "They" en anglais, créé by Nyx Mclean.


  

Une image sur la sécurité numérique et l'addiction au café, créée pendant l'atelier. On peut y lire "Transfert féministe. Mon mot de passe est plus fort que mon café".



Outils et ressources gratuites

Gifs

Memes
  • Générateur de memes : https://makeameme.org/memegenerator
  • C'est aussi possible d’utiliser Canva pour créer des memes. La police d’écriture la plus utilisée pour ceux-ci est Impact.
  • Un site web qui répertorie les memes, leur origine, leur histoire et les tendances actuelles : https://knowyourmeme.com/

Logiciels libres de design graphique